A tire d'Elle

Elle

lundi 13 août 2007

[64] – Faire connaissance…..

[Je vais parler ici d’une rencontre sur le net, mais tout aussi valable dans la vie, de visu, en y changeant juste qq détails…]

… Rencontrer un parfait inconnu… s’observer mutuellement, découvrir en l’autre des poins communs, des points d’attirance, simplement dans son comportement, sa façon d’être (si, si, même sur le net, par écran interposé ces détails peuvent « s’observer » à qui sait « écouter », des tournures de phrases, telle ou telle réponses à telle question, des smiley illustrant ses réponses…)

… Commencer à vouloir échanger, on parle de tout et de rien, surtout de rien d’ailleurs ! On prend la température, on teste, on constate que le courant passe, qu’on navigue sur les mêmes ondes… On se cherche, on attend l’autre, on espère l’autre à chaque nouvelle connexion, on sent que la réciproque est également vraie, et vérifiée….

… La discussion devient de plus en plus passionnée, mais reste dans le superficiel, dans de simples échanges courtois, on reste dans l’anonymat de l’interface du tchat, ou d’un jeu (ou autre), et puis on fini par s’échanger les adresses Msn… on décide ainsi de sortir de cet interface « publique » et de pénétrer plus à l’intérieur de l’intimité de l’autre (et aussi, peut être pour être sur de ne pas perdre ce nouveau contact )….. Nouvelle interface, nouvelle approche, nouveaux tests pour voir si ici, le courant va passer aussi bien….

… Nouveaux échanges toujours dans le respect de l’autre… On ne connaît rien de l’autre, on ne sait pas ce qu’il veut, ce qu’il cherche, ce qu’il ne veut pas, on y va à tâtons, doucement pour ne pas le heurter, au risque de briser cette peut être future relation naissante !...

… Jusqu’au moment où l’un des deux pose une question plus perso : « tu es d’où ? » « Tu fais quoi dans la vie ? ». Chacun étant dans l’ignorance totale de l’autre, chacun écoute attentivement la réponse de l’autre, c’est un échange parfaitement équilibré…

… Parfois on revient à un sujet plus léger, on reparle de rien, il ne faut pas brûler les étapes trop vite au risque de tout perdre…. On continue à se chercher, à espérer que l’autre soit connecté… On a tant à se dire ! On a tant à apprendre de l’autre et les derniers échanges étaient si agréables, à la fois légers et profonds, respectueux et attentifs….

… Et puis à un moment en parlant de tout et de rien, un sujet qui touche particulièrement un des 2, nous entraînant sans le vouloir, ni même le voir, dans un dialogue plus profond et sincère, chacun y dévoilant une nouvelle part de lui… et y ressort grandi d’un lien plus fort et d’une envie plus grande d’aller de l’avant…. Et le désir à chaque nouvelle déconnexion d’une future « rencontre prochaine »…..

J’aime ces nouvelles rencontres, ces débuts d’histoires, découvrir l’autre, le respect mutuel qu’ont deux parfaits inconnus, cette écoute attentive qui en découle, cette envie d’aller vers l’inconnu, ce jeu de séduction qui en émane (pas séduire forcément pour plaire et aller vers une relation amoureuse, je ne parle point de cela ici…)….

Après, ce stade passé, selon ce qu’on apprend de l’autre, on rentre proprement dans la relation ou bien tout peut s’arrêter, ici, ce ne sont plus les points communs dû « au comportement » qui comptent, mais les points communs de la vie, de nos valeurs, de nos idées, et là, ça passe ou ça casse… et si ça passe… alors chaque relation devient unique et évolue différemment, selon les sentiments qui s’installent……

Mais ce début d’histoire, est à la fois unique et universel !.... (En tout cas pour toutes mes débuts d’histoires !)…. Porteur de sensations étranges en soi… d’émotion à la fois fortes et douces… (mais faut que j’apprenne à prendre de la distance moi !... sinon, je vais encore me prendre une gifle en pleine tronche !....) désirs d’aller plus loin, mais désir aussi très fort de rester dans cette phase……..

(C’est grave docteur ?! )

"Le meilleur moyen pour apprendre à se connaître
c’est de chercher à comprendre autrui."

André Gide.


Posté par _cacahuete_ à 11:00 - 3 - ... - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

    je ne suis pas docteur, loin s'en faut ! sourire...
    mais il est vrai que ces débuts de rencontres sont très agréables. Prendre de la distance ? pourquoi faire ? n'est ce pas justement de là que vient le plaisir ? Que l'on peut laisser aller ses émotions, ressentis, désirs, sans frein, tranquillement installé derrière son écran ? non.. prendre de la distance oterait tout plaisir à ce rapport. Et émotions douces et fortes, c'est tout à fait ce que l'on ressent lors d'une relation de séduction, que l'on cherche à plaire, que ce soit derrière un écran ou pas, même sans avoir à l'esprit de but "amoureux". Phase éphémère malheureusement. A moins de jouer à se séduire, se chercher, même avec quelqu'un que l'on connait, mais beaucoup plus difficile. Difficile question que celle de savoir si l'on va plus loin, ou si l'on s'arrête. Car il ne faut pas se voiler la face, soit la relation évolue, soit elle s'arrête, mais elle ne peux en rester là ...
    wouali.. c'était juste mes réflexions sur cette note..

    Posté par elaia, lundi 13 août 2007 à 12:31
  • A Elaïa

    Chercher à séduire qq un que l'on connait, est un autre jeu... puisqu'on le connait, on sait plus ou moins ce qu'il aime, et donc ce qu'il apprécie, et souvent, sa facon de réagir.... Tandis qu'avec un inconnu, les enjeux sont différents ! on y va à tatons, on ne sait pas ce qu'il aime, et encore moins comment il va réagir à telle ou telle chose, on prend des risques, et c'est ça qui est si merveilleux !.... le gout du danger peut etre ?!....
    bisous
    Parfois, la queston de savoir si on va plus loin ou si on s'arrete, ne se pose même pas !... elle est évidente, elle s'impose d'elle même, selon les affinités qui se développent et surtout les valeurs de chacun (deux personnes n'ayant pas les même valeurs profondes ne pouvant pas poursuivre une relation à mon avis.... et ses valeurs apparaissent forcément après qq jours....)

    Et oui ! elle ne peut en rester là... ça je le sais que trop bien !!! ^^

    Posté par cacahuète, lundi 13 août 2007 à 12:54
  • attrait du danger, de l'inconnu, de l'interdit parfois, n'est ce pas aussi une façon de se prouver que l'on existe par le fait que l'on puisse plaire à quelqu'un ?
    Bonne quête ... sourire

    Posté par elaia, lundi 13 août 2007 à 13:30
  • connaissance...

    Peut-être le net permet-il justement la vraie rencontre (non, je n'ai pas dit que la "vraie" vie ne la permettait pas !)...
    Se rencontrer sur le net met d'emblée de côté les réticences et a priori physique. C'est comme si on allait droit vers la personne et, sauf pathologie, le mensonge y est très rare. La communication passe d'emblée ou quasi-uniquement par le verbal (l'écrit), d'où la nécessité d'être clair, vrai, et sincère. L'autre n'est pas là physiquement, les mains, les yeux, la couleur des vêtements ou m^me l'intonnation de la voix ne donnent aucune prise, et pour cause, à la relation... Sans doute les rencontres net sont-elles, aussi, belles pour cela.
    Dans un temps que les plus jeunes ne connaissent pas, j'ai fait de belles rencontres sur .... Minitel... Eh, c'était le début des tchats en direct....

    Ton analyse est belle.... Il s'agit bien de "faire connaissance"....

    Posté par psyblog, mardi 14 août 2007 à 11:05
  • A Psyblog

    bonjour psyblog...
    Ton commentaire me ravie et me surprend à la fois !...
    J'ai eu trés souvent, de longues discussions avec de nombreuses personnes différentes, sur les rencontres que l'on peut faire sur le net... et je me suis le plus souvent heurter à des réponses telles que : "le net est froid", "le net est superficiel", "le net n'est que mensonge et supercherie", "on ne peut faire de rencontre sur le net"... etc...
    Alors quand je t'entends dire "vraie rencontre" en parlant du net, "le mensonge y est rare" et autre... cela me surprend car je ne suis pas habituée à l'entendre ! et pourtant je suis totalement de ton avis !

    Cela dit, "faire connaissance" dans la "vraie vie" est tout aussi charmant... ça ne passe pas par les même biais, les mêmes "points d'attraction" mais le déroulement est plus ou moins pareil......

    Et dans les deux cas..... je trouve cette phase beaucoup trop éphémère !!!!......................

    Merci de ton passage

    Posté par cacahuète, mardi 14 août 2007 à 11:43
  • J'adore ce billet, quelle belle et fine analyse de la rencontre ! Je me retrouve totalement dans ce que tu dis.
    Et pour faire suite à ta réponse à psyblog, sur la presque trentaine de personnes que j'ai rencontrées via le Net en bientôt 3 ans de blogage, je n'ai rencontré que 2 tarés (une et un) ; bon, des sévères hein, qui se sont tous les deux magistralement foutus de moi, mais sur le nombre c'est quand même très peu.

    Posté par euqinorev, mercredi 15 août 2007 à 09:54
  • A véronique

    Belle ? je ne saurais dire... juste ce que je ressens à chaque nouvelle rencontre... avec cette possibilité nouvelle de pouvoir en prendre à chaque fois un peu plus conscience, et donc, en savourer davantage les plaisirs !!!

    Posté par cacahuète, lundi 27 août 2007 à 14:56

Poster un commentaire